La Méthode Bates

La méthode Bates est un processus éducatif qui ne remplace pas les ophtalmologues ou les opticiens 

 

 

La méthode Bates est une technique éducative pour améliorer la vue de façon naturelle. Elle a été créée par le Docteur William H. Bates (1860-1931), ophtalmologue américain. D’après ses recherches il a conclu que :

  • La vue dépend de l’état d’esprit de la personne
  • La fonction visuelle dépend à 20 % des yeux et à 80% de l’interprétation du cerveau
  • Les problèmes visuels de réfraction ne sont pas des défauts, mais plutôt des mauvaises habitudes que l’on acquière au long de notre vie, suite à des évènements marquants. Ces évènements ont souvent lieu durant l’enfance et l’adolescence. Par exemple divers traumatismes physiques ou émotionnels, la perte des êtres chers, l’entrée à l’école, la séparation des parents, le harcèlement à l’école, entre autres. Face aux événements marquants, la personne cherche inconsciemment, « à ne pas voir pour se protéger des souffrances », c’est une réaction de survie.
  • La vue change constamment selon l’état physique et émotionnel de la personne. Les lunettes ou les lentilles correctives aident à mieux voir, mais ils ajoutent un stress supplémentaire chronique.
  • Le stress et les émotions influencent largement la fonction visuelle.

 

Le Dr. Bates a créé un processus éducatif d’apprentissage simple et à la portée de tous. Cette méthode est constituée par des techniques qui permettent :

  • De relaxer les yeux et l’esprit
  • D’apprendre à focaliser
  • D’élargir le champ visuel et la vision périphérique
  • D’aider à intégrer les deux yeux pour retrouver la binocularité optimale
  • À « muscler en douceur » les muscles du globe oculaire
  • De changer des habitudes visuelles en douceur

A qui est destinée la méthode ?

 

À l’époque des smartphones, des ordinateurs et des écrans multiples, notre vue est constamment sollicitée, je dirais donc que cette méthode est destinée à tout le monde 

  • Si vous avez de problèmes de réfraction, elle peut vous aider à améliore la vue en cas de :
  • Myopie, on voit bien de près, mais pas de loin
  • Hypermétropie, on voit bien de loin, mais pas de près
  • Presbytie, on ne voit pas bien de près
  • Astigmatisme, on voit flou de loin et/ou de près
  • Strabisme, chaque œil voit en différentes directions
  • Si vous avez des problèmes comme: sécheresse des yeux, hypersensibilités à la lumière, difficulté à conduire la nuit, entre autres.
  • Si vous avez été opérés des yeux : si après des opérations chirurgicales, vous avez des symptômes de tension oculaire ou autre, cette méthode peut vous aider à relaxer le globe oculaire.
  • Si vous n’avez pas de problème visuel, les exercices peuvent vous aider à conserver votre bonne vue et aussi comme prophylaxies contre les maladies dégénératives.

Les principes de la méthode Bates

La méthode Bates est basée sur cinq principes : le mouvement, la relaxation, la vision centrale, la mémoire et l’imagination

Le mouvement : L’ennemi numéro 1 de la bonne vue est la fixation. La nature normale de l’œil est le mouvement. Les yeux ont besoin de mouvements continuels. La forme des yeux est conçue de telle façon que pour voir net, ils doivent bouger sans arrêt par saccades, pour que chaque partie de l’objet regardé soit perçue nettement. Les yeux se reposent quand ils sont en mouvement. L’important est de ne pas fixer. On peut aussi « voir le monde en mouvement », voir que les choses bougent, voir le mouvement apparent (l’illusion que le monde défile dans le sens contraire à votre mouvement). Dans le quotidien, on peut être conscient du mouvement apparent quand on marche, on conduit un véhicule, on court, on fait du vélo ou lorsqu’on est passager dans les transports publics ou privés. Tous ces moments de « conscience » du mouvement apparent apportent aux yeux une très grande détente.

La relaxation : Relaxer les yeux est indispensable pour améliorer la vue. Avec le stress au quotidien et le port de lunettes, le regard se fixe, les muscles qui tiennent le globe oculaire deviennent tendus. Il y a plusieurs techniques de relaxation pour diminuer les tensions oculaires et corporelles : le palming, le sunning, regarder de loin. La relaxation permet d’utiliser nos yeux de manière détendue et dynamique à la fois, optimale, fluide (pas fixe) avec une grande perception du monde, des couleurs et des formes.

La vision centrale : La vision centrale signifie que quand on voit un objet, seule une petite partie de l’image est nette, le reste fait partie de la vision périphérique. Pour voir net, les yeux doivent se déplacer constamment (mouvement) d’un point d’intérêt à un autre. Le fait de vouloir voir nette toute l’image à la fois, a pour effet une grande tension et fatigue des yeux. La vue consiste en 5% de la vision centrale (plus de détails) et en 95% de vision périphérique (moins de détails). Du point de vue anatomique, sur la rétine il y a un seul point qui permet de voir de façon nette, c’est la fovéa, située au centre de la macula. En dehors de la fovéa, les récepteurs de la rétine deviennent progressivement moins capables de capter les détails fins. L’être humain a tendance à vouloir « voir net l’ensemble de l’objet en une seule fois », cela demande un immense effort aux yeux, car c’est impossible ! Alors pour voir net et mieux, au lieu de regarder fixement la totalité de l’objet, regardez plutôt le détail d’une petite surface, ensuite un autre détail et continuez ainsi à bouger le regard.

La mémoire. La mémoire développe la vision. La capacité de perception dépend du degré, de la nature et de la valeur des expériences passées, lesquelles n’existent que dans la mémoire. On voit les objets familiers plus nets que les objets inconnus. La mémoire ne travaille pas bien dans un état de tension. Cette tension a une grande influence sur la mémoire, la perception et la vision. La mémoire est très utile pour le changement des habitudes visuelles.

L’imagination. L’imagination est en relation étroite avec la mémoire. L’imagination est la capacité de regrouper des souvenirs dans de nouvelles combinaisons, de telle sorte que ces nouvelles combinaisons diffèrent des expériences faites dans le passé. L’imagination et la mémoire jouent un rôle essentiel dans nos capacités d’interprétation, et donc de vision. Si on se fabrique des images négatives, cela crée des sentiments négatifs et ensuite des tensions corporelles dans les yeux. Très souvent, cet engrenage se fait tout seul de façon instinctive et inconsciente. Le contraire est aussi possible, mais pour y arriver il faut un effort conscient et positif. Une façon de chasser les images négatives est en pratiquant les exercices proposés par la méthode Bates. Si on combine l’imagination et le ressenti en positif, cela peut donner des résultats de guérison dans plusieurs domaines de la santé et le bien-être. La pratique de ses exercices nous amène à vivre le moment présent.

Ces cinq principes reposent sur la pratique quotidienne d’exercices oculaires et corporels faciles et concrets, qui peuvent être pratiqués dans la vie de tous les jours. Ces exercices peuvent s’apprendre en groupe ou en individuel. L’apprentissage en groupe est plus « vivant » et amusant.

Comment peut-on apprendre ? 

La méthode Bates est basée sur cinq principes : le mouvement, la relaxation, la vision centrale, la mémoire et l’imagination

Le mouvement : L’ennemi numéro 1 de la bonne vue est la fixation. La nature normale de l’œil est le mouvement. Les yeux ont besoin de mouvements continuels. La forme des yeux est conçue de telle façon que pour voir net, ils doivent bouger sans arrêt par saccades, pour que chaque partie de l’objet regardé soit perçue nettement. Les yeux se reposent quand ils sont en mouvement. L’important est de ne pas fixer. On peut aussi « voir le monde en mouvement », voir que les choses bougent, voir le mouvement apparent (l’illusion que le monde défile dans le sens contraire à votre mouvement). Dans le quotidien, on peut être conscient du mouvement apparent quand on marche, on conduit un véhicule, on court, on fait du vélo ou lorsqu’on est passager dans les transports publics ou privés. Tous ces moments de « conscience » du mouvement apparent apportent aux yeux une très grande détente.

La relaxation : Relaxer les yeux est indispensable pour améliorer la vue. Avec le stress au quotidien et le port de lunettes, le regard se fixe, les muscles qui tiennent le globe oculaire deviennent tendus. Il y a plusieurs techniques de relaxation pour diminuer les tensions oculaires et corporelles : le palming, le sunning, regarder de loin. La relaxation permet d’utiliser nos yeux de manière détendue et dynamique à la fois, optimale, fluide (pas fixe) avec une grande perception du monde, des couleurs et des formes.

La vision centrale : La vision centrale signifie que quand on voit un objet, seule une petite partie de l’image est nette, le reste fait partie de la vision périphérique. Pour voir net, les yeux doivent se déplacer constamment (mouvement) d’un point d’intérêt à un autre. Le fait de vouloir voir nette toute l’image à la fois, a pour effet une grande tension et fatigue des yeux. La vue consiste en 5% de la vision centrale (plus de détails) et en 95% de vision périphérique (moins de détails). Du point de vue anatomique, sur la rétine il y a un seul point qui permet de voir de façon nette, c’est la fovéa, située au centre de la macula. En dehors de la fovéa, les récepteurs de la rétine deviennent progressivement moins capables de capter les détails fins. L’être humain a tendance à vouloir « voir net l’ensemble de l’objet en une seule fois », cela demande un immense effort aux yeux, car c’est impossible ! Alors pour voir net et mieux, au lieu de regarder fixement la totalité de l’objet, regardez plutôt le détail d’une petite surface, ensuite un autre détail et continuez ainsi à bouger le regard.

La mémoire. La mémoire développe la vision. La capacité de perception dépend du degré, de la nature et de la valeur des expériences passées, lesquelles n’existent que dans la mémoire. On voit les objets familiers plus nets que les objets inconnus. La mémoire ne travaille pas bien dans un état de tension. Cette tension a une grande influence sur la mémoire, la perception et la vision. La mémoire est très utile pour le changement des habitudes visuelles.

L’imagination. L’imagination est en relation étroite avec la mémoire. L’imagination est la capacité de regrouper des souvenirs dans de nouvelles combinaisons, de telle sorte que ces nouvelles combinaisons diffèrent des expériences faites dans le passé. L’imagination et la mémoire jouent un rôle essentiel dans nos capacités d’interprétation, et donc de vision. Si on se fabrique des images négatives, cela crée des sentiments négatifs et ensuite des tensions corporelles dans les yeux. Très souvent, cet engrenage se fait tout seul de façon instinctive et inconsciente. Le contraire est aussi possible, mais pour y arriver il faut un effort conscient et positif. Une façon de chasser les images négatives est en pratiquant les exercices proposés par la méthode Bates. Si on combine l’imagination et le ressenti en positif, cela peut donner des résultats de guérison dans plusieurs domaines de la santé et le bien-être. La pratique de ses exercices nous amène à vivre le moment présent.

Ces cinq principes reposent sur la pratique quotidienne d’exercices oculaires et corporels faciles et concrets, qui peuvent être pratiqués dans la vie de tous les jours. Ces exercices peuvent s’apprendre en groupe ou en individuel. L’apprentissage en groupe est plus « vivant » et amusant.

Les exercices

Quelques exercices pour la relaxation

Le palming ou repos des yeux par les paumes des mains : Est un exercice incontournable pour améliorer la vue. Il peut se faire assis, couché ou debout. Trouvez une position confortable avec la tête et le dos droit. Couvrez les yeux fermés avec les paumes des mains, sans appuyer sur les yeux. Pendant ce temps, visualisez des paysages ou de bons souvenirs, avec des images vivantes positives et si c’est possible, en mouvement (image – sentiment positif). Si vous faites cet exercice avec des sentiments négatifs, vous ne trouverez pas la relaxation. La durée recommandée est d’une heure par jour (il n’y a pas de maximum), par séances de 6 à 10 minutes maximum à la fois. Vous pouvez le faire même une minute pour reposer les yeux, mais il faut au moins 6 minutes pour nettoyer la rétine des déchets neurologiques. Il n’y a pas de limite (de suite) de temps, sauf pour les personnes ayant le glaucome, la pression intraoculaire ou des décollements de la rétine. Comme ces maladies ne sont pas toujours détectées, il est préférable de faire un maximum de 10 minutes de suite.

Le sunning ou ensoleillement des yeux : Face au soleil et les yeux bien fermés, relâchez tout le corps en restant droit. Tournez la tête doucement et constamment de droite à gauche, afin que différentes parties des yeux reçoivent la lumière et la chaleur. S’il n’y a pas de soleil, faire le même exercice avec les yeux ouverts en regardant l’horizon nuageux (pas le soleil directement). Après 5 minutes, avec les yeux fermés, tournez-vous à l’opposé du soleil et faites le Palming durant 5 minutes. On alterne le sunning avec le palming, lumière et obscurité, pour stimuler la réaction pupillaire aux différents degrés de luminosité. Faites cet exercice une ou deux fois par jour. Cet exercice aide à éviter les lunettes de soleil, car vos yeux seront moins sensibles à la lumière. Les lunettes du soleil sont conseillées lorsque vous séjournez des longues périodes à la plage (ou au désert), ou en montagne dans un milieu enneigé.

Regardez au loin : Prenez le temps de regarder au loin, sans correction, durant 10 minutes, une à deux fois par jour, en promenade, durant un voyage en train, ou autre. Appréciez ce que vous voyez, même si cela n’est pas net. Si vous le pouvez, en regardant au loin, agitez vos mains, au niveau de vos oreilles, afin de percevoir le mouvement et ainsi stimuler la vision périphérique. Regardez au loin, trois fois par jour durant 10 minutes à la fois, aide à prévenir la cataracte. Soyez conscient du mouvement apparent autour de vous ou créé par vous.

Les exercices de base simples que tout le monde peut faire sont :

  • Respirer profondément très souvent dans la journée
  • Boire de l’eau, car les yeux et le cerveau demandent beaucoup d’eau pour fonctionner correctement.
  • Clignement des yeux. Cligner les yeux chaque 4 – 7 secondes, sans pression. Le clignement doit être léger.
  • Bailler. Apporte un surcroît d’oxygène aux cellules du corps, aux yeux et au cerveau.
  • Mémoire visuelle. Jeter un coup d’œil rapide sur quelque chose puis fermer les yeux et observer ce qui reste de cette perception dans votre cerveau. Cet exercice aide à développer la mémoire visuelle immédiate.
  • Voir le monde en mouvement
  • Bouger le regard
  • Regarder loin
  • Faire le palming
  • Faire le sunning
  • Enlever les lunettes ou lentilles le plus souvent possible. Aimer voir flou.

Il y a plus d’exercices spécifiques. Le mieux est de pouvoir les pratiquer par vous-même lors de consultations avec un enseignant spécialisé ou en participant à des stages durant lesquels vous pourrez apprendre, expérimenter ces exercices pour ensuite les pratiquer chez vous.

La méthode Bates dans les entreprises et institutions

Aujourd’hui l’utilisation d’ordinateurs, de téléphones portables est une réalité que presque aucune entreprise ou institution ne peut se passer. Une des raisons des problèmes visuels est justement l’utilisation de ces écrans ! Passer de longues heures devant l’ordinateur a comme conséquence : la fixation des yeux, la fatigue oculaire, la baisse de la vue, des problèmes à la nuque, aux épaules et au dos, la sècheresse des yeux, les maux de tête ou des migraines, la sensation de brûlure des yeux, les yeux rouges, le stress général. Ces éléments peuvent créer différents problèmes visuels, lesquelles induisent une augmentation des erreurs, une diminution de la performance au travail, des difficultés à se concentrer et une baisse de l’utilisation efficace de la mémoire.

La majorité des personnes ne sont pas conscientes de l’importance de prendre soin de leurs yeux. Des maladies dégénératives des yeux, dont on pensait qu’elles n’arrivaient essentiellement qu’aux personnes âgées, arrivent de plus en plus à des gens jeunes.

Pour éviter ces troubles visuels et augmenter l’efficacité au travail, je propose des cours de courte durée en entreprise (en demi-journée ou selon entente).

 

 

Contact

Pour vous inscrire à une consultation ou à un stage ou pour toutes demandes ou questions, merci de me contacter via le formulaire ci-dessous. 

10 + 4 =

Téléphone

+41.78.766.48.73

Langues parlées

Français & Espagnol

Lieux  de consultations et stages

Ollon

Ch. En fin de Soréclos 7
1867- Ollon (VD)

Genève

« Joyah » Centre de Thérapies Naturelles
Ch. de la Caroline 26     

1213- Petit-Lancy

Traducir »