La Psychokinésiologie

selon Réal Choinière  

« Tout part d’une pensée : nos pensées et nos sentiments peuvent nous guérir ou nous rendre malades. »

 « L’amour seul ne suffit pas, il faut y ajouter des connaissances. »

« Tous maux physiques ou difficultés de comportement sont d’origines émotionnelles. »

Réal Choinière

 

Les fondements

La Psychokinésiologie est une méthode holistique axée sur la prévention et l’autoguérissons. Cette méthode a été initiée par Monsieur Réal Choinière (1932-2015).

Puisque les causes des maladies ou des comportements destructeurs proviennent de notre for intérieur, les solutions doivent venir, de la même manière, de notre intérieur.

Nous sommes capables de fabriquer notre propre substance de guérison dans notre laboratoire intérieur : la chaleur du cœur et la tendresse.

Pour y arriver, Réal Choinière a développé une méthode simple et profonde avec des outils concrets, faciles et à la portée de tout le monde.

L’être humain est composé de trois parties distinctes : un être qui pense, qui ressent et qui agit. L’idéal est de trouver l’équilibre entre ces trois parties.

La Psychokinésiologie nous propose le chemin pour décider d’être la force créatrice de sa propre vie.

Selon Réal Choinière, on vient dans ce monde avec une mission de vie, et pour l’accomplir, on a besoin d’être aimé, vu et reconnu. Dans l’enfance, on a tous vécu des épisodes de joie et de blessures :

  • Les joies nous donnent des lignes de vie, de structure, des valeurs pour nous construire.
  • Les blessures nous donnent beaucoup de souffrances, mais aussi des opportunités de développer des forces de vie.

Face aux blessures, l’enfant peut choisir de vivre ou de mourir. Quand l’enfant choisit la vie (comme chacun entre nous), il y a trois conséquences :

  • Il développe des qualités et des forces de vie pour surmonter ses blessures.
  • Il développe des croyances négatives qui vont, consciemment ou inconsciemment, diriger sa vie.
  • Comme l’enfant cherche toujours à être aimé, vu et reconnu, alors face aux blessures, il développe des sous-personnalités pour survivre de ses blessures.Quand l’enfant devient adulte, ces sous-personnalités sont toujours là dans son présent et l’empêchent d’entretenir de bonnes relations avec son entourage.

La méthode

Dans ses livres, Réal Choinière propose 5 moyens de guérison.

  • L’approche biographique afin de donner un sens à notre parcours de vie, tirer une leçon de vie des événements du passé, reconnaître et valider les « fruits » positifs de nos expériences.
  • De passer de l’observateur ordinaire à l’observateur extraordinaire, avec patience, gratitude et tendresse.
  • L’identification des émotions et des croyances par le Test Musculaire. La guérison des blessures ainsi que prendre soin de notre enfant intérieur.
  • L’identification et l’apprivoisement de nos sous-personnalisés ou dualités.
  • La construction de l’avenir à travers un plan concret et réalisable.

La Blessure d’abandon

La blessure d’abandon n’apparaît pas seulement lorsqu’un enfant a été abandonné physiquement. Elle peut aussi se produire lorsque l’enfant n’a pas été comblé dans ses besoins affectifs, comme l’amour inconditionnel, l’attention ou la reconnaissance. Le sentiment d’abandon n’est pas lié à la durée réelle de la séparation, il est lié au ressenti du manque d’affection de l’enfant, qui n’a pas été comblé. En d’autres termes, la blessure d’abandon peut s’installer comme conséquence d’une carence maternelle ressentie lors de mauvais traitements, d’indifférence, ou autre.

Le sentiment d’abandon est très difficile à guérir, car le fait de le reconnaître signifierait « juger » consciemment ou inconsciemment ses parents. Nos peurs et notre loyauté envers nos parents nous empêchent, souvent, de guérir et de prendre complètement notre vie en main. Ce sentiment d’abandon peut se manifester par des problèmes de santé, de mauvaises relations de couple, de relations difficiles avec ses enfants, de solitude, d’échecs relationnels, entre autres.

Pour guérir la blessure d’abandon, il faut d’abord guérir ses parents à l’intérieur de soi, pas avec eux, ni en leurs présences. Ce processus peut aider à mieux vivre la vie et même à avoir de meilleures relations avec ses parents. Cette approche est valable avec des parents vivants ou décédés. Depuis quelques années, j’ai développé une procédure basée sur l’enseignement de Réal Choinière, pour accompagner les personnes qui désirent guérir la blessure d’abandon.

Ce processus est destiné aux personnes qui ont des problèmes de santé, de vue ou relationnels, dont l’origine remonte à des blessures d’abandon développées à l’enfance.

Cette démarche peut se faire en privé ou en groupe.

Je consulte et j’organise des stages à Ollon et à Genève.

Réal Choinière

Initiateur de la Psychokinésiologie

Réal Choinière est né à Granby, Québec, Canada en 1932. Il effectua en premier lieu des études de médecine durant quelques années, pour ensuite changer d’orientation. Il a obtenu le titre de Dr. Chiropraticien en 1960. Il a été un grand chercheur infatigable. Il a étudié plusieurs disciplines de la psychologie humaniste comme la kinésiologie appliquée (il a étudié avec son fondateur le Dr George Goodheart) et également l’acupuncture, l’ostéopathie, l’homéopathie, la vitaminothérapie, la méthode option, la gestalt, la psycho synthèse, la PNL, l’analyse transactionnelle, ainsi que d’autres disciplines. Avec tout ce bagage, il a ouvert le premier centre de santé globale au Canada.

Après 20 ans de pratique, de recherches et d’études, il a fait une synthèse, de toutes ses connaissances, qui est devenue la Psychokinésiologie. En 1999, il a rencontré l’Anthroposophie (science spirituelle initiée et développée par le philosophe autrichien, Rudolf Steiner). Ses études sur l’ensemble physique et psychospirituel de l’être humain lui semblèrent désormais inséparables dans sa vie, comme dans son enseignement.

Il a vécu à l’île d’Orléans puis dans le canton de Hatley, à 200 km de Montréal, avec son épouse Célyne entouré de ses enfants et petits-enfants. Il a poursuivi sa carrière de conférencier et de formateur par des ateliers intensifs de groupes ou en individuel, enrichis d’un temps de travail artistique donné par son épouse Madame Célyne Choinière. Il a enseigné en France, en Suisse et au Canada.

Il est l’auteur de deux livres : « Les émotions et le corps » et « La formation de l’Athlète intérieur ». Réal Choinière a toujours été intéressé de comment guérir l’être humain dans son intégrité.

Il nous a quittés le 8 juillet 2015.

La Psychokinésiologie et la méthode Bates

Notre état d’esprit influence notre fonction visuelle, notre vision du monde et notre être. Mais comment peut-on améliorer notre état d’esprit ? Il y a mille et une façons d’y arriver. Il y a des méthodes qui rassurent, d’autres qui soulagent et d’autres qui soignent. Toutes ces méthodes sont très importantes, car elles aident énormément la personne. Pour guérir et retrouver la santé physique et émotionnelle, on a besoin de nos propres forces intérieures. Selon M. Réal Choinière il faut guérir le mental et le sentiment pour pouvoir guérir le corps physique.

La Psychokinésiologie propose de retrouver l’équilibre entre la pensée, le ressenti et l’agir (avec le corps physique). L’état d’esprit d’une personne a une influence directe sur son corps physique et ses yeux. La méthode Bates fait le constat que la fonction visuelle dépend à 20% des yeux et à 80% du cerveau, donc de l’état d’esprit de la personne.

Dans mon expérience professionnelle en Psychokinésiologie, j’ai remarqué que certaines personnes n’arrivaient pas à aller jusqu’au but, comme s’ils y avaient un « blocage ». Ces clients avaient quelque chose en commun : ils portaient des lunettes. C’est avec les yeux qu’on regarde et avec le mental qu’on interprète le regard. Il y a des expressions comme : « Les yeux sont le reflet de l’âme (lié au ressenti) », « Loin des yeux, loin du cœur », « Les yeux dans les yeux ». Une personne, avec des problèmes visuels, qui veut améliorer sa vie, peut aussi améliorer sa vue ! À l’inverse, si elle veut améliorer sa vue, même sans vouloir changer autre chose, son état d’esprit s’améliore. Avec la Psychokinésiologie, on peut trouver l’origine des problèmes visuels et guérir cette blessure. Mais pour retrouver la bonne vue, il est indispensable de pratiquer les exercices proposés par la méthode Bates. Si on travaille avec les deux méthodes, les résultats seront encore plus bénéfiques.

Contact

Pour vous inscrire à une consultation ou à un stage ou pour toutes demandes ou questions, merci de me contacter via le formulaire ci-dessous. 

5 + 8 =

Téléphone

+41.78.766.48.73

Langues parlées

Français & Espagnol

Lieux  de consultations et stages

Ollon

Ch. En fin de Soréclos 7
1867- Ollon (VD)

Genève

« Joyah » Centre de Thérapies Naturelles
Ch. de la Caroline 26     

1213- Petit-Lancy

Traducir »